skip to Main Content

RWC 2023 en France : Aux clubs et à l’éco système à en tirer aussi profit grâce au digital

Selon Deloitte l’organisation de la Coupe du Monde du Rugby en France aura un impact important sur les secteurs traditionnels du tourisme et de la restauration . Cela sera aussi une opportunité média et digitale fantastique pour un éco système sportif de plus en plus digital et social.

Selon  le rapport économique de Deloitte l’’édition 2023 de la Coupe du Monde de Rugby en France pourrait attirer jusqu’à 450 000 visiteurs étrangers. Pour les auteurs du rapport « l’’augmentation du nombre de visiteurs étrangers sur les dernières éditions européennes de la compétition (350 000 visiteurs étrangers en France en 2007, 406 000 en Angleterre en 2015), l’exposition médiatique croissante du rugby et l’évolution des capacités des stades français, rendent plausible l’atteinte du scénario cible ». Sur le plan économique Deloitte estime l’impact économique des dépenses des visiteurs à  un total de 720 à 916 millions d’euros. Les dépenses se répartiront entre l’hébergement (37%), la restauration (22%), les transports (21%) et les activités touristiques et de loisir (9%).

En revanche ce rapport ne chiffre pas l’impact d’un tel événement pour l’éco système des médias et des clubs. Avec les progrès technologiques (mobilité, stade connecté, e-commerce)  il est clair que l’impact économique sera supérieur. Reste aux clubs et aux marques à construire à l’intérieur et extérieur des stades et de tous les événements les supports  nécessaires à la valorisation média d’un événement qui sera aussi très digital dans son rayonnement social et économique. Un chantier auquel participera Branchez Rugby.

Back To Top